Une salle de cinéma pleine à craquer et une effervescence toute particulière. Je croise quelques têtes familières parmi mes camarades de 5e année, venus présenter fièrement le fruit de leur labeur. La tension est palpable, mais nos futurs diplômés sont bien entourés car leurs familles ont fait le déplacement pour cette journée si particulière  !

 

Le jury professionnel de fin d’études marque pour les étudiants l’aboutissement de leur Cursus à Artfx et l’entrée prochaine dans le monde du travail. En effet, c’est à l’issu d’un entretien avec un Jury de 27 représentants de Studios Français et internationaux que nos futurs diplômés rejoindront le monde de la «  prod’  ». Je ressens d’ailleurs un peu de stress lorsque je vois mes camarades se présenter devant tant de personnes. Alors je me projette déjà l’année prochaine lorsque notre tour viendra  !
Gilbert Kiner, directeur d’ArtFx, prend ensuite la parole et présente le déroulement de cette année, forte en émotions, aussi bien pour les étudiants que pour l’équipe pédagogique  ;  il salue leur travail remarquable et invite tous les membres à le rejoindre sur scène. C’est pour moi une autre fierté que de voir nos enseignants tous réunis et ovationnés devant une salle comble car ils sont eux aussi animés d’une passion qui se ressent au quotidien dans leur travail et leur disponibilité  !

 

Claudia Boisseau et Jean-Christophe Alessandri de Ubisoft

 

Pendant la pause, je rencontre Ubisoft, représenté par Claudia Boisseau, Coordinatrice RH et Jean-Christophe Alessandri, Directeur Artistique, tous deux venus découvrir l’école et ses talents. Je recueille alors leur ressenti, à chaud, sur les  premiers films présentés

 

«  J’ai trouvé cette première partie plutôt réussie, très pro, très carrée  ! C’est intéressant, tant sur le film en lui même que les making-of. La mise en valeur du travail des étudiants est un vrai plus  !  » Commente Jean-Christophe Alessandri


Au fil de la discussion, je l’interroge alors sur le type de profils recherchés par le studio français, et sur les points où se démarque Artfx.

 

«  Chez Ubisoft il y a beaucoup de types de profils  et de métiers différents, c’est-à-dire qu’il y a des projets plus petits qui demanderont plus de polyvalence et puis des projets plus gros qui demanderont des profils plus spécialisés. Artfx se détache par le côté mise en valeur du travail, la communication des étudiants sur leur façon de procéder, les coulisses et puis la forme ainsi que l’humour  »

 

Claudia Boisseau intervient alors pour donner un précieux conseil aux futurs étudiants en année 5.

 

«  Les projets personnels comptent énormément, c’est à dire que vous faites beaucoup de choses à l’école et ce que vous faites aussi à côté, que vous pouvez apporter en sortant de l’école, ça compte aussi  !  » 
«Nous recherchons de la personnalité. Beaucoup de gens ont un savoir faire technique, mais ce qui compte c’est ce que vous en faites  ! Votre personnalité, votre créativité, ce que vous avez envie de dire et  les moyens que vous mettez en œuvre pour le dire, c’est ce qui compte. Et puis être réactif, la faculté d’adaptation est extrêmement importante, surtout dans le Jeu Vidéo.» conclue alors Jean-Christophe Alessandri.

Lauric et moi partons ensuite à la rencontre de Jérôme Lionard Superviseur VFX à Digital Factory  !

 

Jérôme Lionard Superviseur VFX à Digital Factory

 

Pour sa première venue au Jury Pro d’Artfx, nous lui demandons de présenter le studio  :

 

«  Digital Factory c’est l’entité de production d’ EuropaCorp (Studio de cinéma français, fondé par Luc Besson et Pierre-Ange Le Pogam), basé à la cité du cinéma à St Denis. Nos services vont du tournage, montage, son, et bien sur post prod VFX. Nous accueillons une quinzaine de graphistes qui travaillent principalement sur des films mais aussi des séries d’EuropaCorp.  »

 

Il poursuit alors sur ses première impressions de la matinée  :

 

«Il y a de belles choses, un peu partout, d’un point de vue général le niveau est bon  !

 Là ou l’école se détache  c’est sur la partie technique et le plateau; c’est un très bon point car un technicien doit être amené à récupérer des infos sur le plateau. Il faut savoir que c’est quelque chose de vivant où il est impossible d’avoir deux fois la même chose. C’est bien d’avoir conscience de cette réalité.  »

 

Avant de repartir, il ajoute enfin  :

 

« Lorsque vous commencez à travailler, je dirais que vos meilleures qualités sont la motivation, ainsi qu’une base pédagogique solide ! »

 

En tant qu’étudiant, je suis très heureux d’avoir participé à cet événement et son atmosphère teintée d’euphorie et de fierté. Ce fut une très belle opportunité d’échanger avec mes camarades et les professionnels présents et ainsi obtenir toute les réponses aux questions qu’un étudiant peut se poser sur la réalité du métier.
Je tiens à remercier encore Claudia Boisseau, Jean-Christophe Alessandri et Jérôme Lionard pour leur disponibilité au cours de cette journée  !