En toute discrétion, l’école ArtFX a participé à la plus grosse game jam du monde réunissant 42 8000 jammers, répartis dans 803 lieux à travers 108 pays : la 10e Global Game Jam® ! Du vendredi 26 au dimanche 28 janvier derniers, les étudiants de la section Jeu Vidéo ont organisé la Jam au sein de l’école. En tout, ce sont 38 participants répartis en 7 équipes qui ont réalisé 6 jeux vidéo en 48h. Cette année, le thème à respecter était « Transmission ». 

Vendredi après-midi, fin de la semaine.

Les cours sont terminés, les salles se vident, les lumières s’éteignent, les ordinateurs se mettent en veille… Ça sent le week-end de repos qui commence. Mais dans la salle 112, quelque chose se prépare. Un événement va commencer…

 

 

Les étudiants de la section Jeu vidéo arrivent avec sur leur dos un sac avec des affaires pour le week-end : barres de céréales, boissons vitaminées, brosse à dent, pyjama même… ! Cette année, ArtFX participe à la Global Game Jam, l’événement le plus fédérateur dans le milieu des gamers, en tant qu’hôte. C’est-à-dire qu’elle est référencée comme un lieu accueillant des personnes extérieures à l’école souhaitant participer.

 

 

Sur les 38 inscrits, 4 jammers n’étaient pas des étudiants d’ArtFX. Nous avons eu l’honneur de recevoir pour l’occasion deux professionnels du studio Ubisoft : Dino Aineri (Programmeur) et Antoine Arthur (FX Artist). Quentin Baudry, Sound designer indépendant sur le projet de fin d’étude des 3e année Jeu Vidéo, était aussi de la partie. Parmi les participants, 4 alumni se sont incrustés dans les équipes ! Quatre anciens diplômés de la section Réalisation Numérique, aujourd’hui Game artists ou Game designers se sont prêté au jeu ! Le reste des jammers était constitué d’étudiants en 1ère, 2e ou 3e année de la section Jeu vidéo.

 

Vendredi 18h, top départ !

Top officiel du compte à rebours de cette Game Jam internationale. Les participants attendent avec impatience les instructions. Sur un écran, la vidéo d’introduction fournie par les organisateurs de la GGJ est lancée. C’est alors que le thème à respecter dans la production des jeux est dévoilé : « Transmission ».

C’est parti ! Les équipes se forment, et la production des jeux commence. Sept groupes se constituent mélangeant étudiants, professionnels et anciens diplômés. Cette joyeuse équipe va faire marcher sa matière grise pendant 48h !

Le rythme de travail est intense. Certains n’hésitent pas à ne dormir que quelques heures, voire pas du tout, pour faire avancer la production. Pour « respirer » un peu et se relaxer, un spot détente avait été mis en place avec un stand VR (HTC Vive) et un point console (PS4 et PS VR).

 

Dimanche 18h, gong…

 48h complètement éveillé c’est long. Mais 48h à créer un jeu vidéo terminé et jouable c’est court !

C’est l’heure de faire le bilan. L’enchaînement des nuits blanches commence à se faire sentir… Sur les 7 équipes constituées, 6 ont terminé leur jeu. Et les 6 fonctionnent. Ils sont immédiatement envoyés aux organisateurs de la Global game Jam pour être publiés sur leur site. Beau score !

 

 

Voici leurs petits noms :

  • A-Phone : le joueur incarne un robot qui doit transmettre un message via un code à un autre robot dans le but de trouver la vraie signification de son message. Ce jeu s’intéresse aux notions d’exploration et de mémoire.
  • Accross the Void : dans ce jeu, le joueur contrôle une âme solitaire perdue dans un endroit vide et étrange. Le joueur va rencontrer des statues aux pouvoirs différents.
  • Huguette 2, The Comeback : Vegan City : 2e opus d’un jeu créé par les mêmes jammers l’année dernière lors de la Global Game Jam. Cette fois-ci, Huguette est fâchée avec les végétaliens. Elle défèque sur eux pour les transformer en carnivores !
  • MST (My Secret Travel) : un jeu d’action et d’arcade pour faire faire des combats entre les Boss. Une arme, des balles, un bouclier, et deux joueurs.
  • Trans-Mission : Bienvenue au WAAHP (Agence Internationale Contre les Gens Horribles), une agence d’espionnage qui tente de maintenir la paix mondiale. La mission du jour, si vous l’acceptez, est d’infiltrer une fausse association LGTBI qui vend et trafique de la drogue, des armes et des êtres humains. Ce ne sera pas une mission difficile ou impossible, mais une « Mission-trans ». Infiltrez une de leurs bases, trouvez des indices et maitrisez-les, on compte sur vous !
  • Zzzbioonnn : c’est un jeu qui oppose plusieurs joueurs (de 2 à 4) avec des armes à feu et des épées. Les revolvers disent « zzzbioonnn ! »

 

Les 6 jeux créés par ArtFX sur le site de la GGJ 2018 : VOIR LES JEUX